Accueil > Beauté > Organiser une vente de vêtements à domicile
deux amies assises sur canapé avec smoothies

Organiser une vente de vêtements à domicile

Vous adorez faire du shopping mais parfois vous trouvez que faire les magasins est épuisant ? Alors la vente à domicile est faite pour vous ! Passer un bon moment entre amies tout en faisant ses achats est un bon compromis lorsqu’on ne veut pas ou qu’on ne peut pas sortir faire du shopping. De plus en plus de personnes ont recours à la vente à domicile. Découvrez les avantages d’organiser une vente de vêtements à domicile.

Pas besoin de se déplacer

Le principe de la vente à domicile est qu’un conseiller ou une conseillère se déplace chez un particulier pour vendre ses produits. Les VDI (vendeurs à domicile indépendants) peuvent être flexibles et se rendre disponibles aux dates et heures qui vous arrangent. En général, c’est la personne qui souhaite organiser une vente chez elle qui contacte la conseillère pour la programmer. Pour l’hôte, c’est-à-dire la personne qui accueille la vente chez elle, il suffit de réunir quelques amies et de prévoir une collation et des rafraîchissements. Il y a parfois un nombre minimum de personnes à réunir, cela est indiqué par la conseillère ou sur le site de la marque. Les avantages de cette formule sont nombreux : vous n’avez pas besoin de vous déplacer pour faire du shopping, vous passez un moment convivial avec vos amies, la conseillère vous est dédiée le temps de la réunion pour vous conseiller et vous présenter les produits…

La mode sans complexe

Pour celles qui ont du mal à se déplacer en magasin parce qu’elles ne trouvent pas le conseil qu’elles recherchent ou bien parce qu’elles sont complexées, la conseillère à domicile est là pour ça. Avec la bienveillance de vos amies, les complexes s’effacent et vous pouvez vous sentir libre d’essayer et de choisir les pièces qui vous font envie. Le but d’une vente à domicile est de passer un bon moment et de bénéficier de conseils spécialisés et adaptés. Vous êtes aussi libre d’acheter ou non, il n’y a pas d’obligation.