Accueil > Minceur > La cryolipolyse, une technique minceur… rafraîchissante !

La cryolipolyse, une technique minceur… rafraîchissante !

Il existe plusieurs techniques médicales pour réduire la graisse que nous jugeons superflue sur notre corps, à l’instar de la liposuccion.  Mais connaissez-vous la cryolipolyse ? Aujourd’hui, Entrelles fait le point sur une technique minceur révolutionnaire.

En quoi consiste la cryolipolyse ?

La cryolipolyse est une technique médicale non invasive de « lyse adipocytaire » (= destruction des cellules de graisse).

Pour ce faire, cette technique s’appuie sur un appareil spécialisé qui permet de refroidir un amas graisseux. Attention, lorsque l’on parle de refroidir, on ne rigole pas : la température peut descendre jusqu’à -9°C. En même temps, l’appareil exerce une forte pression sur les adipocytes (cellules adipeuses, donc de graisse) en les « aspirant » en quelque sorte pour modifier leur état cellulaire.

Cette modification associée à un changement brutal de la température corporelle normale envoie un message chimique aux cellules adipeuses qui va programmer leur destruction (c’est ce qu’on appelle l’apoptose dans le vocabulaire scientifique). Le corps va ensuite éliminer les adipocytes ainsi cristallisés au fur et à mesure : les premiers résultats sont visibles dès  6 semaines, et continuent de s’améliorer jusqu’à 3 mois après la séance.

Le cryolipolyse est adaptée à tous les amas graisseux du corps, de la culotte de cheval au menton en passant par les poignées d’amour, les cuisses, les bras, les plis du dos, les genoux et même les mollets ! Pour y arriver, l’appareil de cryolipolyse est équipé d’un applicateur adapté à la zone qu’il doit traiter et ses spécificités.

appareil de cryolipolyse

Effets secondaires et contrindications

La cryolipolyse n’a que très peu d’effets secondaires, ce qui en fait son succès. Les seuls existants concernent la peau, qui réagit plus ou moins bien au traitement. Vous pouvez ainsi souffrir de rougeurs après la séance voire d’un œdème pendant quelques jours, et d’une diminution de la sensibilité au niveau de la zone traitée jusqu’à 2 semaines après la séance.

En revanche, il existe plusieurs contre-indications à cette technique médicale. Si vous souffrez des états suivants, la cryolipolyse n’est pas adapté à votre profil :

  • Cryoglobulinémie
  • Urticaire au froid
  • Maladie de Reynaud
  • Hernie
  • Grossesse et allaitement
  • Eczéma, blessure ou inflammation de la zone à traitée
  • Port d’un dispositif électronique

Pour plus d’informations sur la technique de la cryolipolyse, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec une clinique spécialisée. Cet établissement saura vous expliquer en détail les possibilités qui s’offrent à vous en fonction de vos besoins et de votre profil.